Le Domaine de Château Moulis

Bienvenue à Château Moulis

photo domaine1

NOTRE HISTOIRE

En 2012, Christian Guillot décide de changer d’environnement. L’objectif ? Trouver une activité qui allie esprit d’entreprise et pourrait ravir un amateur de vin. Au cours de ses déplacements professionnels à Bordeaux, il en profite pour visiter quelques propriétés, tout en prenant le temps d’étudier les terroirs, la vigne, ses cépages et ses sols. Visite après visite, il finit par s’arrêter sur l’appellation Moulis où il fait finalement l’acquisition de 7 hectares en terre AOC Moulis, dont seulement 3,3 hectares sont plantés en Merlot, et situés sur un terroir très riche en argile. Persuadé que ces terres sont un grand terroir oublié, Christian Guillot investit dans la reprise de son vignoble sans ignorer qu’il s’agit d’une entreprise à 10 ou 15 ans. Aussi, associe-t-il très rapidement ses enfants Amélie, Caroline et François.

 

Ensemble ils créent Château Graveyron Poujeaux dont le premier millésime est produit en 2013. Une partie du défi est relevé puisque celui-ci remporte, dès 2016, une médaille d'or au Concours International de Lyon.

 

C’est alors que se présente en 2015 une opportunité : la reprise de Château Moulis dont le guide Féret vante déjà ses vins dans son édition de 1876. Cette propriété, appartenant à la famille Lasserre depuis le 17ème siècle, a prospéré pendant plus de trois siècles. Les vins produits, classés Cru Bourgeois supérieur, ont d’ailleurs obtenu de nombreuses récompenses: médaille d’argent à l’Exposition de Bordeaux  de 1882, médaille d’or à l’Exposition Universelle d’Anvers de 1885 ainsi que médaille d’or à l’Exposition de Paris de 1900. Heureux de se retrouver dans ce havre de paix, les héritiers de la famille ont malheureusement du s’en séparer.

Reprise en fermage d’abord puis acquise par la famille Darricarrère au début des années quatre-vingt, elle sera cédée en 2012 à un investisseur Chinois. Deux ans plus tard, ce dernier décide de s’en séparer alors que d’importants travaux sont à réaliser sur le vignoble et l’ensemble des bâtiments d’exploitation. C’est dans ce contexte que cette propriété est présentée à Christian Guillot qui, malgré l’importance des travaux tant à la vigne que dans le chai, se laisse séduire et décide de relever le défi. C’est ainsi que Château Moulis devient un projet familial et un domaine désormais constitué de près de 13 hectares et deux vins: Château Graveyron Poujeaux et Château Moulis . Il est situé sur des terroirs riches d'argile et de grave du grünz et est à remodeler pour en faire une des propriétés de référence de l’appellation.

LE VIGNOBLE

Chaque cépage, chaque région, chaque appellation et chaque année sont différents sur le plan du climat, c’est pourquoi chaque vin et chaque millésime sont différents. La diversité est encore plus grande dès lors qu’intervient le travail de l’homme et le fruit de son expérience. C’est une somme de petites et multiples interventions qui font du vin un produit d’exception, du fait de sa couleur, ses arômes et sa structure.

 

Aujourd’hui, le vignoble de Château Moulis est réparti sur l’ensemble de l’appellation ce qui lui permet de proposer des vins riches et complexes grâce aux différents sols et cépages qu’il offre. L’attention particulière portée sur la vinification et l’élevage vient parfaire l’élaboration des vins de Château Moulis pour proposer des vins de très grande qualité.

LE CHAI

Le chai du Château Moulis se décompose en deux parties. Le chai à barriques traditionnelles (chêne, origine France) pour l’élevage de nos vins et la cuverie. Cette dernière comprend une partie réservée à la vinification et ce, directement en foudre de chêne neuf français changé tous les ans, ainsi qu’une partie constituée de cuves inox de 20 ou 30 hectolitres chacune selon la provenance de nos lots. Chaque cuve étant régulée en température.

 

Lors des vendanges, nous utilisons deux tables de tri dont un tribaie permettant de trier les baies selon leur teneur en sucre. Grâce à ce tri, nous nous assurons d’avoir une vendange particulièrement homogène.

Le raisin est toujours respecté au Château Moulis. L’utilisation de pompes péristaltiques en est une preuve supplémentaire.

LES CEPAGES

Le Merlot est un des cépages les plus répandus dans l’appellation. Il est, pour ce qui concerne Château Moulis, planté sur ses terroirs les plus argileux, ce qui donne aux vins de Château Moulis leur structure et une longueur en bouche qui les caractérisent et une signature qui leur est propre.

 

 

Le Cabernet Sauvignon, également le grand cépage du Médoc, est très présent mais est planté sur des sols de graves et apporte aux vins finesse, souplesse et complexité.

L'équipe

Un domaine familial pour un projet authentique et généreux

photo papa

Christian Guillot

Gérant

Processed with MOLDIV

Caroline & Amélie Guillot

Production & Communication

domaine vin chateau moulis

UNE HISTOIRE MILLENAIRE

A l’époque romaine, la polyculture et la culture des céréales occupent l’essentiel de l’espace agricole même si quelques vignes y sont déjà cultivées.
C’est à partir du Moyen-Âge que des communautés religieuses et des feudataires développent la culture de la vigne, bien que la majeure partie de l’agriculture reste céréalière.

 

Avec les XIVème et XVème siècles, la vigne connaît une extension certaine sur le terroir de Moulis suffisamment protégé de l’humidité de l’estuaire de la Gironde et de ses brouillards. Cette situation rend possible une récolte plus tardive ce qui permet au raisin d’atteindre une plus grande maturité.

 

La mention du premier vigneron à Moulis apparaîtrait autour de 1671 alors que la vigne connaît déjà son plein essor. C’est l’époque où les grandes propriétés du Médoc se constituent. La Révolution Française mettra toutefois un terme à cette extension et il faudra attendre la fin du Premier Empire pour que le Bordelais, dans son ensemble, et Moulis connaissent un nouvel essor.

 

La crise du phylloxera va mettre un terme à cette période faste du XIXème siècle, alors que la Première Guerre Mondiale ne constitue pas un moment favorable au travail de la vigne et au commerce du vin.

 

Même si le vignoble s’est reconstitué, le second conflit mondial est une nouvelle épreuve. Les gelées de 1956 obligeront les vignerons à reconstituer de nouveau leur vignoble et ce n’est qu’à partir de la fin des années 1970 que Moulis, comme le Bordelais, va connaître un nouveau rayonnement.

L'APPELLATION

La création de l’AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) Moulis remonte à 1938 et est l’une des plus anciennes appellations viticoles du Médoc qui rassemble une quarantaine de viticulteurs. Des six AOC communales du Médoc, Moulis, avec ses 610 hectares de vignes, représente environ 3,7% de la surface totale du vignoble médocain. A ce titre, elle est la plus petite d’entre elles, tout en constituant, selon certains, un véritable « concentré des terroirs » du Médoc.

LA SITUATION GEOGRAPHIQUE

Située légèrement au sud du 45ème parallèle à environ 35 km au nord-ouest de Bordeaux, entre les appellations communales de Margaux et Saint Julien, mitoyenne de celle de Listrac, Moulis bénéficie d’une situation géographique idéale pour la production de grands vins. Les terroirs de Moulis sont suffisamment proches de l’océan et de la Gironde pour jouir du climat océanique tempéré mais légèrement reculés pour ne pas souffrir de l’humidité.

 

Cette situation géographique de choix permet à Moulis de se trouver à la croisée de terroirs différents mais très complémentaires d’où le fait pour cette appellation d’être souvent présentée comme un concentré du Médoc.

LE TERROIR

Situé au cœur du Médoc, le terroir de Moulis s’incline perpendiculairement face à la Gironde, d’est en ouest. Il est, comme ses vins, plein de complexité puisqu’il est constitué, pour l’essentiel, de croupes de graves garonnaises remontant au Günz (ère quaternaire), soit à plus de 2,5 millions d’années.

 

Ses terroirs de graves reposent sur un sous-sol argilo-calcaire à l’est, de marnes et d’alios à l’ouest et au sud-ouest.

IMG_2403